Étiquette : ethnozoologie

Edition

SORNETTES – Le fanzine sur les folklores

SORNETTE vient de sorn, « sombre » en provençal. 

Elle désigne les activités de la « sorne » (veillée, nuit) : les histoires contées.

Sornettes rassemble 80 pages de grandes légendes ou de petites coutumes, des rituels populaires, des us et croyances locales sur une plante, un lieu, un objet, un phénomène, un élément … Sous forme de créations visuelles, témoignages, et articles de recherches. 

AU SOMMAIRE : des histoires d’eaux vives et de fluides troubles, des créatures de crue, des esprits colocataires qui ne vous aident pas à payer le loyer, des crânes dans leurs boites peintes, une ode à la magie locale et aux génies près de chez vous, des cloches fouettées pour avoir sonné la révolte, des sourcières, la traversée tonitruante d’hordes sauvages, le portrait d’une plante d’Artémis, des marionnettes, un dahu, une ville engloutie … et moult autres sornettes pour une anthropunklogie sérieusement amatrice.

Zine entièrement bénévole et non-lucratif : Les bénéfices vont en soutien à des actions collectives d’accueil des migrant-es.

Ce zine est dédié à Snoeg, tendre et intense soeurcière de l’Est et de la Moule Cosmique, qui nous a quitté cette année.

Les folklores viennent combler des zones d’incertitude, de peur et d’ennui pour nous donner prise sur ce qui nous dépasse et «faire communauté». Ils se sont surtout transmis oralement, évoluant et se diffusant durant des décennies, des siècles voire des millénaires. Ils permettent de donner du sens à ce que notre esprit peine à se représenter, ce qu’il trouve inexplicable… Non sans jeux de pouvoir, influence sociale et formatage moral.

L’OBJET ARTISANAL

Edité à 140 exemplaires dans un livre-objet hybride non-calibré de 80 pages, certaines au format A4 et d’autres en A5.

Impression riso faite à l’Atelier Toner Toner + impression jet d’encre.

MERCI AUX MAGIQUES PARTICIPANT.ES :

Anne Mathurin

Beatrice Remillieux

Bonjour Vent

Carotideae

Chloé perrin

CraÖman

Deborah Colloc

EOL La mante des eaux

Fabienne David & Hugo Montero

Julie Furie

Julien Noël

Karlota Alevosia

Liliane chansard

Lise Villo

Marianne Ajac

Marie Gilles

Marie Le Moigne

Mina

Mu Blondeau

Nuke Tanukibayashi

Sam Ectoplasm

Sandro Duval

Snoeg Snoedal

Stéphanie Sautenet – Ssoloeil

Lia Vesperale

Walderya & Lueur Crepusculaire

Il s’agit de nous frotter à un imaginaire différent de celui qui domine. Changer nos perceptions, c’est changer notre rapport au monde et ce que l’on y fait. En ça, le folklore peut (entre autres choses) participer à un imaginaire fertile pour envisager un rapport affectif plus empathique à l’environnement dans lequel nous sommes pris. Un rapport moins anthropocentré et moins productiviste qui court-circuite souvent les volontés capitalistes et étatiques.

L’intérêt n’est absolument pas de savoir si l’on croit ou pas en ces “sornettes”, mais plutôt de comprendre et sauvegarder le potentiel de leur puissance opérative. Ce qui agit lorsque nous les entendons, les imaginons, les transmettons, et dès lors que nous les actualisons au contact du territoire… Dès que, sous nos crânes, les images qu’ils sécrètent prennent leur liberté pour s’épanouir, au contact de nos expériences sensibles.

* Mise en garde : Etant donné que le folklore « régional » sert souvent de prétexte pour prôner des valeurs identitaires intolérantes (comme la supériorité d’une culture sur une autre ou l’idée qu’il faudrait défendre une tradition contre une soi-disant menace extérieure), il nous paraît important de préciser que ce zine est antifasciste, anti-identitaire et très vigilant face aux courants régionalistes et traditionalistes. Vouloir transmettre une coutume pour ne pas qu’elle tombe dans l’oubli est une chose, mais la valoriser comme une forme supérieure et pure de toute influence en opposition à d’autres formes culturelles en est une autre que nous refusons de cautionner et trouvons inepte.

L’APPEL POUR SORNETTES N°2 est lancé : les folklores du CARNAVAL et autres parades masquées !