Étiquette : fanzine

appel - open call

appel – Carnaval!

POUR NOUS ENVOYER UNE PROPOSITION

Assurez-vous que vous êtes en accord avec ce qui est dit sur cette page, et notamment notre éthique anti-patriarcale, antiraciste et anti-identitaire*.

DEADLINE : pas encore fixée

(pour sûr après l’été 2024, mais vous pouvez déjà envoyer vos propositions)

Envoyez vos propositions à l’adresse : absaintes@hotmail.com

Nommez votre mail : « PROPOSITION Carnaval »

  • TEXTE : description de pratiques ou croyances traditionnelles – Retranscription (d’un conte / mythe / superstition / pratique ethnoécologique / rite / recette ) – Etude de son évolution dans le temps ou l’espace – Journal de bord – Etude de terrain – regard critique – Mise en lien de récits folkloriques [au format OTD ou DOCX – Si vous n’avez pas la possibilité d’écrire sur pc : nous contacter pour trouver comment on peut recueillir votre parole].
  • IMAGE : dessin, collage, photo-reportage, archivage d’art populaire [Image en noir et blanc, 300dpi, au format A5 minimum ou A4 si possible – Si vous voulez que votre visuel soit en couleur, il faut nous le demander pour qu’on détermine quelle impression est possible et si ça peut rentrer dans le budget]

Nous faisons un appel ouvert pour que n’importe qui puisse participer plutôt que de réserver l’appel à quelques personnes. Mais comme nous avons une limite de page, nous devrons faire une sélection.

Comme pour la plupart de ce genre de zine participatif, nous vous conseillons donc de travailler sur quelque chose qui vous plait et vous tient à cœur, pour produire un texte ou une image qui vous apporte quand même du plaisir et des possibilités même dans le cas où elle ne serait pas retenue pour ce zine en particulier (c’est comme ça que nous procédons quand nous participons à des zines édités par d’autres pour ne pas se dire « j’ai fait tout ça pour rien » si nous ne sommes pas sélectionné-es).

Nota Bene :

  • Si vous écrivez un texte sourcé, citez vos sources en indiquant les références qui vous ont permises de produire votre proposition (ce peut être une bibliographie, ou une mention moins académique telle que “Propos de Maria, arrière-tante cultivatrice dans le village de Roques, recueillis l’été 2017”).
  • Nous ne publions pas de fiction inventée à l’occasion du fanzine.
  • Les sujets strictement liés aux courants New-age / Wicca ne sont pas notre priorité, étant donné que ce sont des cultures récentes sur lesquelles il parait déjà beaucoup de documentation (mais nous les acceptons s’ils réfèrent à des récits ou pratiques plus anciennes ou des études anthropologiques plus larges).
  • Dans un souci d’accessibilité à la lecture, merci d’utiliser des notes de bas de pages pour définir ou préciser un jargon spécialisé.

Contrepartie : Chaque personne dont la proposition a été sélectionnée recevra un exemplaire gratuit du fanzine. Tout le monde est bénévole dans ce travail d’édition (y compris l’éditrice qui coordonne, met en page, administre toutes les phases de production du zine et sa distribution).

En tant qu’association non-lucrative à gestion bénévole, notre structure ne peut pas gérer de rémunération. Nous ne faisons pas de bénéfice et donnons les recettes à des associations de terrain. Nous voulons garantir un prix minimal de toutes nos éditions afin qu’elles soient accessibles aux lectorats les plus précaires (nous pratiquons le prix libre dès que possible et ne voulons pas dépasser le prix de 8€, avec une partie reversée à des associations de lutte pour les droits des migrant·e·s, sans-papiers, minorisé·e·s).

* ATTENTION : Etant donné que le folklore « régional » sert souvent de prétexte pour prôner des valeurs identitaires intolérantes (comme la supériorité d’une culture sur une autre ou l’idée qu’il faudrait défendre une tradition contre une soi-disant menace extérieure), il nous paraît important de préciser que ce zine est antifasciste, anti-identitaire et vigilant face aux courants régionalistes et traditionalistes. Vouloir transmettre une coutume pour ne pas qu’elle tombe dans l’oubli est une chose, mais la valoriser comme une forme supérieure et pure de toute influence en opposition à d’autres formes culturelles en est une autre que nous n’acceptons pas.

Toute culture vivante est hybride, métissée et évolutive, aussi locale soit-elle (à divers niveaux selon le degré de communication et d’isolement des sociétés). De plus, nous sommes contre les frontières, nous ne considérons pas de délimitation étatique ou administrative dans nos recherches puisque le savoir et les récits ne s’y arrêtent généralement pas plus qu’un nuage radioactif. Nous considérons par exemple qu’en terme d’influence d’un imaginaire, le biotope d’une chaine montagneuse située sur plusieurs états peut avoir plus de sens qu’un tracé frontalier qui va la découper et la répartir sur plusieurs régions administratives (mais nous restons conscientes que la langue enseignée dans chaque commune puisse jouer un certain rôle sur l’aire de diffusion d’une culture).

Dans cette optique, bien que nombre d’articles concernent le territoire ouest-européen (beaucoup de contributeurices y étant ancré-es), nous voulons accueillir dans ces pages tout récit ou étude folklorique – sans distinction de pays, ni continent – tant que l’auteurice a vécu sur ce terrain, ou a pu côtoyer les habitant-e-s qui l’arpentent ou a une relation avec le territoire qui lui permette d’en parler avec respect (en évitant l’approche touristique superficielle et l’appropriation culturelle).

Edition

SORNETTES – Le fanzine sur les folklores

SORNETTE vient de sorn, « sombre » en provençal. 

Elle désigne les activités de la « sorne » (veillée, nuit) : les histoires contées.

Sornettes rassemble 80 pages de grandes légendes ou de petites coutumes, des rituels populaires, des us et croyances locales sur une plante, un lieu, un objet, un phénomène, un élément … Sous forme de créations visuelles, témoignages, et articles de recherches. 

AU SOMMAIRE : des histoires d’eaux vives et de fluides troubles, des créatures de crue, des esprits colocataires qui ne vous aident pas à payer le loyer, des crânes dans leurs boites peintes, une ode à la magie locale et aux génies près de chez vous, des cloches fouettées pour avoir sonné la révolte, des sourcières, la traversée tonitruante d’hordes sauvages, le portrait d’une plante d’Artémis, des marionnettes, un dahu, une ville engloutie … et moult autres sornettes pour une anthropunklogie sérieusement amatrice.

Zine entièrement bénévole et non-lucratif : Les bénéfices vont en soutien à des actions collectives d’accueil des migrant-es.

Ce zine est dédié à Snoeg, tendre et intense soeurcière de l’Est et de la Moule Cosmique, qui nous a quitté cette année.

Disponible à La Luttine (LYON).

Il sera disponible à la vente en ligne en été 2024 si les contingences sont propices (géré par une seule bénévole qui a eu d’autres urgences à regler et doit tout faire seule sur son temps libre, on est pas Amazon).

Les folklores viennent combler des zones d’incertitude, de peur et d’ennui pour nous donner prise sur ce qui nous dépasse et «faire communauté». Ils se sont surtout transmis oralement, évoluant et se diffusant durant des décennies, des siècles voire des millénaires. Ils permettent de donner du sens à ce que notre esprit peine à se représenter, ce qu’il trouve inexplicable… Non sans jeux de pouvoir, influence sociale et formatage moral.

L’OBJET ARTISANAL

Edité à 140 exemplaires dans un livre-objet hybride non-calibré de 80 pages, certaines au format A4 et d’autres en A5.

Impression riso faite à l’Atelier Toner Toner + impression jet d’encre.

MERCI AUX MAGIQUES PARTICIPANT.ES :

Anne Mathurin

Beatrice Remillieux

Bonjour Vent

Carotideae

Chloé perrin

CraÖman

Deborah Colloc

EOL La mante des eaux

Fabienne David & Hugo Montero

Julie Furie

Julien Noël

Karlota Alevosia

Liliane chansard

Lise Villo

Marianne Ajac

Marie Gilles

Marie Le Moigne

Mina

Mu Blondeau

Nuke Tanukibayashi

Sam Ectoplasm

Sandro Duval

Snoeg Snoedal

Stéphanie Sautenet – Ssoloeil

Lia Vesperale

Walderya & Lueur Crepusculaire

Il s’agit de nous frotter à un imaginaire différent de celui qui domine. Changer nos perceptions, c’est changer notre rapport au monde et ce que l’on y fait. En ça, le folklore peut (entre autres choses) participer à un imaginaire fertile pour envisager un rapport affectif plus empathique à l’environnement dans lequel nous sommes pris. Un rapport moins anthropocentré et moins productiviste qui court-circuite souvent les volontés capitalistes et étatiques.

L’intérêt n’est absolument pas de savoir si l’on croit ou pas en ces “sornettes”, mais plutôt de comprendre et sauvegarder le potentiel de leur puissance opérative. Ce qui agit lorsque nous les entendons, les imaginons, les transmettons, et dès lors que nous les actualisons au contact du territoire… Dès que, sous nos crânes, les images qu’ils sécrètent prennent leur liberté pour s’épanouir, au contact de nos expériences sensibles.

* Mise en garde : Etant donné que le folklore « régional » sert souvent de prétexte pour prôner des valeurs identitaires intolérantes (comme la supériorité d’une culture sur une autre ou l’idée qu’il faudrait défendre une tradition contre une soi-disant menace extérieure), il nous paraît important de préciser que ce zine est antifasciste, anti-identitaire et très vigilant face aux courants régionalistes et traditionalistes. Vouloir transmettre une coutume pour ne pas qu’elle tombe dans l’oubli est une chose, mais la valoriser comme une forme supérieure et pure de toute influence en opposition à d’autres formes culturelles en est une autre que nous refusons de cautionner et trouvons inepte.

L’APPEL POUR SORNETTES N°2 est lancé : les folklores du CARNAVAL et autres parades masquées subversives du monde entier

Edition

STRYGA printed zine : Black Metal & Art

Stryga features interviews, articles and creations by an international horde of women/queers/hags.

A zine focused on underground black metal, art, culture, dark old school imagery. We have an affinity for Folklore, History, Litterature, Sociology, and other inspiring fields (no NSBM scum).

STRYGA is sold in supports the NGO Abortion Without Borders.

at the distro La Limou’zine. Ask us for international tracking option.

Distros in FRANCE : Paris > MotorBook&PsychoZines. Lyon > La Luttine & Bigout Recs. Clisson > Librairie Villes Invisibles

Where we can, we sell it at free price for broke like us : on hand at french book festivals, at punk distros.

THE ARTIFACT

Stryga is printed on thick recycled paper, in a traditional offset process with a rough black ink. The raw matte finish gives an organic feeling to delight paper fetishists. Written in English.

A5 ♦ 64 pages ♦ recycled heavy paper ♦ Limited to 380 copies ♦ 23 participants

Issue Zero released in the begining of 2022 (edited in 2021)

An independent fanzine to share our passion for black metal, desecrating conservative ideals of purity in this genre, profaning its codes to reclaim its subversive spirit.

 » No fun, No profit, No ads, No NSBM « 

Our pages are mainly devoted to women and queer folks contributions because, in some metal subgenres, most of the medias are run by men who promote their peers, gatekeeping. However, the taste for auditive violence, the unbridled expression of destructive will, dreadful wrath and rough negative art are not the prerogative of some chauvinists.

FEATURING

Interviews : Feminazgûl (US) ♦ Hulder (US/BEL) ♦ Doodswens (NL)

Reviews : Velchans by Uhl (FR) ♦ Ancient womb of Mercury by Fayenne (SWE) ♦ Curse you all men! by Matriarkathum (SWE) …

Article : Non Serviam : On a few shrieking Sisterhood. About Per Faxneld’s study « Satanic Feminism« .

Artworks : Amina Dargham ♦ Chatonpute ♦ Cloporte ♦ Crossspitter ♦ Dhomth ♦ Fève D ♦ Feminihilist ♦ Ikosidio ♦ Kryptorgeist ♦ Lia Vesperale ♦ Maria Viirros ♦ Maud Amoretti ♦ Vetularum

Writings : Grünewald ♦ Isadora ♦ Lucienne ♦ Luna Baruta

Amina Dargham
Chatonpute
Ciuhatlahueliloc ichiuaYo
Cloporte
Crossspitter
Dhomth
Doodswens
Dysthymie

Fève D
Feminazgûl
Feminihilist
Grünewald
Hulder
Ikosidio
Isadora

[ Edition & layout by Vesperale ]

Kryptorgeist
Lia Vesperale
Lucienne
Luna Baruta
Maria Viirros
Maud Amoretti
Tania Giménez
Vetularum

Read our INTERVIEW if you want to learn more about why and how we make this zine

>>> Instagram <<<

Issue #0 Summary

SOLIDARITY

Our first issue is raising money for abortion access in Europe.

This is a non-profit zine : we all work unremunerated, even the editor/graphist/publisher.

A part of the sales of the first issue goes to printing costs and distribution fees, the other will be donated to Abortion Without Borders, an initiative of six NGO from european countries, working together to help people access abortions at home with pills or abroad in clinics, while Polish state denies this vital right.

No Fascism / No racism / No homophobia / No transphobia / No sexism

Despite all of our attention, if you find content not in line with that, please inform us.